AQUANARIA À L’AVANT-GARDE DE L’OBTENTION DU CERTIFICAT D’ABSENCE D’ANISAKIS DANS SON POISSON

By: Aquanaria,
16 juin, 2020
pescado sin anisakis

Anisakis est un parasite du poisson qui pose un problème de santé majeur. L’anisakiase est la maladie causée par la consommation de poisson cru ou insuffisamment cuit parasité par des larves d’Anisakis. D’après AESAN, en Espagne ce parasite est détecté dans environ un tiers des poissons échantillonnés dans les halles des ports.

Le bar Aquanaria est certifié exempt de ce parasite. Ceci signifie qu’il peut être consommé en toute sécurité même dans les préparations crues sans avoir à le congeler préalablement.

MALADIE DUE À LA CONSOMMATION DE POISSONS INFECTÉS PAR ANISAKIS

L’ingestion de larves d’Anisakis suite à la consommation de poisson infecté peut provoquer deux types de pathologies chez l’homme:

  • D’une part, si les larves sont ingérées vivantes, elles peuvent adhérer à la muqueuse gastro-intestinale, en causant l’anisakiase, qui se caractérise par une inflammation et une douleur pouvant s’accompagner de symptômes tels que vomissements, diarrhée et fièvre.
  • D’autre part, chez les personnes sensibles, des réactions allergiques peuvent se déclencher suite au contact avec certaines protéines libérées par les larves.

Cette allergie, qui va de pair avec des symptômes semblables à ceux d’autres allergies alimentaires, peut être provoquée à la fois par contact avec les larves et par contact avec les composés libérés par Anisakis pendant le temps où il a parasité dans le poisson. Ces derniers peuvent aussi demeurer présents dans l’aliment même après la destruction des larves. C’est pourquoi il est si précieux de disposer de poissons comme le bar Aquanaria puisque l’on peut confirmer qu’il n’a eu aucun contact avec le parasite.

En Espagne, la fréquence de sensibilisation et d’allergie à Anisakis est élevée.

PRÉVALENCE D’ANISAKIS

La prévalence de l’anisakiase augmente ces dernières années dans le monde entier. Cette augmentation est attribuée à une incidence plus élevée de ce parasite chez les poissons capturés. En Espagne, Anisakis est présent dans 36% des poissons des halles des ports. Cette fréquence est encore plus élevée dans ceux de la mer Cantabrique (50%) et de l’Océan Atlantique (36%) et nettement plus faible dans ceux de la Méditerranée (6%)

Parmi les espèces de poissons les plus touchées par Anisakis, il faut souligner les suivantes : la morue, la sardine, l’anchois, le hareng, le saumon, la goberge, le merlu, le merlan, le flétan, le turbot, le maquereau, le thon, le chinchard, le calmar et la seiche. Les données sur le degré de parasitisation ainsi que de prévalence chez les différentes espèces sont alarmantes, puisque des taux de 62% chez le merlan bleu, de 67% chez le chinchard, de 87% chez le maquereau et de jusqu’à 95% chez le merlu peuvent être atteints.

Pescado fresco

CERTIFICAT D’ABSENCE D’ANISAKIS

En mai 2018, AENOR INTERNACIONAL a lancé la certification des poissons issus d’aquaculture élevés uniquement dans un environnement exempt d’Anisakis viable. Cette certification, destinée au secteur de l’aquaculture, permet de mettre en valeur les exploitations qui, en outre de mettre en œuvre des mesures visant la prévention de la présence d’Anisakis, mènent à bien un plan de contrôle analytique exhaustif permettant de vérifier l’absence du parasite.

Lubinas libres de anisakis
Des bars affichant la marque Aquanaria

L’ENGAGEMENT AQUANARIA

Aquanaria, dans son engagement à être à l’avant-garde de la sécurité alimentaire, s’est mise au travail pour devenir la première entreprise à obtenir cette certification pour son bar. Cela implique, entre autres, la réalisation d’analyses périodiques dans des laboratoires indépendants. Aquanaria est le fournisseur de bar pour la haute cuisine que vous pouvez également déguster à la maison.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *